Vous êtes ici
Accueil > Idée éco > Ces millionnaires malheureux du Loto

Ces millionnaires malheureux du Loto

On s’imagine vite qu’en gagnant au loto, notre vie sera tout de suite, tellement meilleur. Et, si c’était un gros mythe? Et, si tant d’argent comme pour les stars pouvait se tourner au désespoir total? Voici l’histoire d’un millionnaire du Loto devenu plus pauvre qu’avant de gagner…

« Cet été, on fait les Seychelles avec ma femme, juillet et août en Thaïlande et en Octobre, on retourne en République dominicaine et après on verra ». Voilà un peu à quoi ressemble la vie des millionaire du Loto. Vous savez devenir riche du jour au lendemain, n’est pas une affaire facile. Cela peut vite tout perturber dans une vie bien rangée.

Mais, gagner au loto rend-il vraiment heureux? Ou, bien, y a t-il des dégâts sans nom qui se crée après avoir touché le Pactole? Dans cet article, on s’intéressera aux millionaire pour qui, tout à mal tourné.

Le mot et la signification du travail devient un trou noir. Gagner 5 millions d’euros peut bien vous pousser à quitter votre job, surtout si celui-ci était merdique. Bon, c’est la vision rapide et quelque peu naïve qu’on projette sur les chanceux du Loto. Mais, qu’en est-il des autres millionnaires du jour au lendemain? De ceux qui gagnent le jackpot et qui reperdent tout aussi vite?

Il y a des histoires pas très drôles voir même tragique comme l’histoire du boucher de Bègles qui après avoir raflé 26 millions d’euros en 2004, s’est retrouvé tout bonnement en prison pour dépenser mentalement son pactole.

Le millionaire du Loto qui finit en prison

Triste, non?? Comment ça s’est passé pour ce malheureux boucher?

Eh bien, classique, après avoir gagné , il vend son fond de commerce et commence à réaliser ses plus grands rêves. Vie de débauche et au volant de Ferrari, se prends pour un grand duc,  il se tape pas mal d’amende pour conduite en état d’ivresse et ça, ce n’est qu’un début. Pour ça,  sa voiture de course est saisie illico presto ( oui, c’était quand même un fou du volant, hé hé)  et il écope des travaux d’intérêt général ( ramassage de poubelles) mais vous savez, quand vous avez des millions en poche, travailler gratis, ça fait un peu mal au cul.

Il s’arrête pas là le charmant boucher. Après s’être encore fait arrêté complètement pété sur la route, il propose un bakchich aux flics ( 1000 euros pour passer l’affaire en silence). Très mauvais choix, les policiers ne sont pas pourris parait-il de nos jours. Alors, là, il est carrément poursuivi pour tentative de corruption de fonctionnaire. Et, ça, ça coute cher, les pot-de-vins en France, c’est sévèrement puni quand ça s’apprend en tout cas…Là, il prend 6 mois de prisons en sursis dont 3 mois ferme.

Ensuite, pas de chance, le boucher se fait cambrioler chez lui. Eh oui, faut cacher ses biens et les millionaire ont le défaut d’être toujours les premières victimes des cambriolages. Un autre artisan, jaloux du chanceux Boucher lui à carrément soutiré un chèque, imité sa signature et endossé un chèque d’un montant de 20 000 euros, tranquille.

Le boucher devenu millionnaire du Loto avait aussi acheté un immeuble, normal en espérant aussi vivre de ses nouvelles rentes. Pas de chance, ses locataires conscient de la fortune du nouveau riche, refusent de payer les loyers en se disant tout bonnement que le nouveau boucher millionaire n’avait pas besoin de cet argent. Les gens peuvent être si ingrat parfois..Enfin, bref, quoi qu’il en soit, ses neveux et autre ont dû changer de lycée tant il se faisait harceler au lycée. Une vie rêvée qui à ma, tourne et l’ex-boucher s’en tire plutôt bien aujourd’hui, même s’il ne retire que de très faibles rentes comparativement à ses débuts de millionnaires.

Ça fiât tourner la tête mais on s’aperçoit souvent que c’est la réaction des autres qui vient péter le rêve des millionaires du Loto : envie, jalousie, rancoeur, tout vient se mélanger.

Bon, on l’a compris, vivons heureux vivons cachés et la première chose à faire si vous gagner le jackpot, c’est de prendre la poudre d’escampette, et pire encore si vois vivez dans une petite bourgade repliée sur elle-même où tout le monde se connait. Vous gagnez alors barrez-vous, vite.

Peter-Congdon-loto-600x400

Totalement pillé par son banquier

Un quarantenaire, en 2001 touche 900 000 euros après avoir trouvé les bons numéros au Loto. Gérer 2000 euros, c’est relativement facile mais gérer une somme aussi élevé peut effrayer et le premier réflexe que l’on pourrait avoir, ce serait de faire appel à un expert de la finance. Un conseiller en patrimoine ou simplement notre banquier. Bon choix?

Tout dépend de la perspective. En tous les cas, ce nouveau millionaire du Loto décide de garder son travail ( comme quoi , quitter son travail fait aussi partie du mythe car nombreux sont les millionnaires qui vivent terrorise à l’idée de perdre tout ce fric et de retourner à leurs vies normales).

Pour le quadragénaire, le banquier lui suggère et lui fait placer 780 000 dans un plan d’épargne et dans une assurance-vie.

Enfin, jusque là, tout va bien, mais le bon employé millionaire du Loto finit par perdre son job  ( difficile de garder les pieds sur Terre quand on  est assis sur des millions) et il se fait licencier tout gentiment. Il retourne voir son conseiller  bancaire qui lui parle de la bourse et des possibilités de gagner beaucoup en bourse. Alors, là, c’est succès sur succès, ses placements sont bon et pendant trois ans, il vit de magnifique coup en bourse. Son conseiller était plutôt bon, vraisemblablement et les ordres comportaient très peu de risque. Nous étions loin de produits dérivés, de warrants et autre turbos, non, là, c’était petit placement et petite spéculation sur des actions du CAC40. Rien de bien méchant.

Mais, la bourse est volatile et les gains peuvent faire vite tourner la tête. Au début, on prend peu de risque, c’est connu et ensuite, l’appât du gain devient plus faire et on se jette avec des plus grosses sommes et dans des produits bien risqué. C’était le client idéal, le gros millionaire du Loto.

Enfin, le Squadra millionnaire du Loto n’y comprenait rien à la bourse et son conseiller également. Il misait un peu partout en suivant quelques recommandations de ses collègues traders. Aucune analyse poussée, aucune stratégie et aucun money management de déployé. Le conseiller place en bourse comme s’il jouait au casino. Bref, au bout d’un an d trading compulsif, le conseiller bancaire se fait virer pour des raisons qu’on ignore. En tous les cas, lorsque son remplaçant suivra le dossier du millionnaire, gros choc.

Le millionnaire du loto apprendra d’un coup qu’il a tout perdu et que les gains gagnés était un peu de l’ordre du mirage. Vous savez, je peux vous dire que vous avez gagné 10 000 sur telle opération et en rien vous dire sur la perte  sur une autre opération qui s’élève à plus de 60 000 euros. Et, en réalité, c’était comme ça que cela s’est passé.

Là, le gagnant du loto découvre avec terreur qu’il n’a certes plus ses 900 000 euros sur son compte mais carrément une dette de plus de 600 000 euros.

Là, totalement halluciné et totalement dégouté, il prend un avocat pour se défendre, ce qui lui coutera d’autres frais mirobolants, car avant de placer un ordre de bourse, le conseiller avait l’accord du millionnaires. Il aurait peut-être du investir et diversifier son portefeuille ( première règle de la fructification de son épargne) en se dotant d’une bonne cave à vin par exemple.

Il fait une hypothèque sur sa maison mais rien ne change, la banque l’assigne en justice et il devra rembourser plus de 600 000 euros.

Bref, le millionaire n’est plus mais plus endetté tu meures..

Tragédie du pognon, mal géré …

One thought on “Ces millionnaires malheureux du Loto

Laisser un commentaire

Top