Vous êtes ici
Accueil > Gagner de l'argent > Où gagner de l’argent pour les Freelances?

Où gagner de l’argent pour les Freelances?

Se lever tous les matins à 7h pour aller au boulot, s’imposer le métro bondé, le mauvais café, les pauses clopes sur le trottoir, la montre en main… je ne sais pas vous, mais ça ne manque pas du tout! Le salariat, ça n’est pas fait pour tout le monde. Et une fois que j’ai réalisé que je n’aurai plus à subir cette routine quotidienne et qu’au lieu de faire semblant de bosser (en fermant en catastrophe ma page Facebook – ou pire encore – dès qu’un collègue passait derrière mon bureau), je pouvais tout aussi bien gagner ma vie sans quitter mon lit, je me suis vraiment dit : Jackpot !

Bien sûr, être freelance n’est pas toujours rose. Pour certains, c’est les collègues et les mauvais ragots près de la machine à café qui manquent à l’équation; si c’est le cas, j’imagine que vous n’avez jamais entendu parler des espaces de coworking qui poussent, plus vite que tes cheveux blancs, dans la plus part des grandes villes. Pour d’autres (et je me range plutôt dans cette catégorie), c’est l’absence de congés payés qui pourrait – difficilement-  me faire regretter mon minable CDD.

 

téléchargement (1)

Pouvoir travailler à peu près n’importe où – à l’étranger, sur son canapé – pour peu d’avoir une connexion internet, c’est le luxe suprême du 21ème siècle. Alors pourquoi se priver?

Surtout qu’il existe de plus en plus de plate-forme en ligne permettant de mettre en relation l’offre et la demande.

Un peu comme vous l’avez sûrement déjà fait pour les sites de rencontres (les chances de trouver un mec décent à présenter à vos parents sont plutôt minces sur Tinder, par exemple) Il ne reste plus qu’à faire le tri et trouver celle qui vous corresponde le mieux.

 

  • Vous êtes fainéant: Vous aimez aller au plus simple quand il s’agit de trouver des clients? Vous vous êtes donc forcément inscrit sur Freelancer, leader sur le marché français avec plus de 8 millions de professionnels inscrits et l’équivalent d’un milliard de dollars en projet déposés sur la plate-forme. Des arguments plutôt convaincants…

Bonus: Plus d’un milliard de dollars en projet…Ai-je besoin d’en dire plus (vous lisez bien un article sur ‘Je veux être riche’)!

Malus: Vous n’êtes pas seul à être fainéant.

  • Vous vous sentez seul: Le travail en équipe vous manque? Twago permet de travailler en ligne, seul ou au sein d’une agence, avec vos clients et un maximum de flexibilité grâce à un service de cloud working qui fait de cette plate-forme l’un des piliers du secteur (avec plus de 70 millions d’euros en projet déposés sur le site à ce jour).

Bonus: La possibilité de bosser avec une grosse entreprise ou une petite PME basée, au choix, dans 177 pays, ça fait un peut tourner la tête.

Malus: Avec le Cloud working, tout le travail s’effectue en ligne – dommage si vous avez prévu de vous mettre au vert.

 

images

  • Vous êtes bilingues : si par miracle, vous ne dormiez pas une fois sur deux en cours d’anglais et que vous vous débrouillez plutôt bien dans la langue de Shakespear, c’est pratiquement un tout autre monde qui s’offre à vous (i.e. le marché anglo-saxons). Dernièrement, les mastodontes du secteur, Elance et Odesk, ont fusionnés pour devenir Upwork – dans la pratique, le premier a dévoré le second et la plate-forme ressemble traits pour traits à sa prédécesseur (ce qui arrangera les habitués).

Bonus: Le site regroupe le plus grand nombre d’annonceurs et il y en a pour tout le monde ( développeur, rédacteur, chef de projets etc..) Simple d’utilisation, Upwork ne se rémunère pas trop grassement sur vos prestations (8%, ce qui reste honnête).

Malus: Le côté Big Brother (vos clients peuvent traquer votre boulot grâce à un système de capture d’écran), et la concurrence entre freelances qui tire les tarifs vers le bas.

  • Vous êtes précurseur: Vous portiez des Stan Smith il y a dix ans (et les avez jeté depuis)? Communautel est fait pour vous. Parmi les premiers à se lancer sur ce tout nouveau marché en France, le site propose de mettre en relation des experts (aussi bien en informatique, qu’en droit ou fiscalité) et des petits malins qui ne voient pas pourquoi ils devraient payer une fortune pour une consultation de quelques minutes.

Bonus: Les premiers arrivés sont les premiers servis. Et pour une fois, vous avez la possibilité de faire partie des premiers.

images (1)

Malus: La version beta est en train d’être perfectionnée…un peu de patience.

Enfin, je vous souhaite de trouver votre bonheur et de cumuler pas mal de biftons !

Vous êtes un artiste freelance?

Orrlando est fait pour vous. vous pouvez trouver des nouveaux clients pour tous les types d’événements.

Bonus: La version bêta ne contient pas les modalités des paiements…

Malus : on attend la version avec les nouvelles fonctionnalité en septembre 2016

Laisser un commentaire

Top