Vous êtes ici
Accueil > Idée éco > Pourquoi votre associé peut vous faire couler

Pourquoi votre associé peut vous faire couler

Vous voulez monter une affaire, ouvrir un restaurant ou vous lancer dans  une start-up et vous savez pertinemment qu’au bout d’un moment ( si ce n’est dès le départ), il vous faudra à un moment choisir un associé ( et un bon).

En effet, choisir un associé n’est pas chose facile et nous avons rédigé un petit récapitulatif pour vous, qui expliquent comment un associé, s’il est mal choisi peut foutre votre business en l’air.

5 critères pour le soupçonner d’être un mauvais associé:

associes-startup

1. Votre associé est un gros feignant

Facile de le voir, votre associé prend son temps de façon générale pour effectuer les tâches, même les plus petites. Limite, il faut que vous le poussiez avec vos mains pour qu’ils se décident à se bouger enfin.

Si votre associé est encore fatigué demain, n’hésitez pas. Il est important que vous stoppiez net la collaboration.

Vous perdrez un temps fou à lui rappeler ses obligations et à chaque fois, c’est la même chose. Il repousse au lendemain. Non, non vous en avez déjà assez avec votre procrastination avant de subir celle des autres.

2. Votre associé n’est pas très sûr de lui.

Là, c’est assez facile de le voir, là encore. Il hésite toujours et à chaque nouvelle idée que vous lui donnez, il n’est pas très chaud, hésite encore.

Il ne prend pas d’initiative et à toujours l’impression que telle ou telle stratégie ne fonctionnera pas. Il n’a pas vraiment d’assurance et à toujours besoin qu’on lui explique les bien-faits de telle ou telle idée.

Bref, il n’apporte rien de spécial et vous en avez vraiment pas besoin d’un mec endormi comme ça.

3. Votre associé est peu enthousiaste.

Le pire qui puisse vous arriver serait le pessimisme ambiant de votre associé. C’est très difficile les débuts lorsqu’on monte une société. Tout est dur et pénible ( et c’est aussi joie que se trouvent les plus grands challenges) et c’est précisément de l’enthousiasme et de la bonne humeur dont nous avons besoin.

C’est ce qui vous permettra de défier les obstacles. L’espoir de monter une terrible boite à succès sont quasiment les seuls éléments dont vous avez besoin au début. Alors, si votre associé est déprimé et déprimant, un conseil : quittez le!

4. Votre associé rêve de bosser ailleurs.

Ah, grand classique. Votre associé est en réalité votre ami, il aime bien l’idée, il y croit aussi mais son problème, c’est que secrètement (ou non d’ailleurs), il rêve d’intégrer une autre boite. Pour lui, c’est une parenthèse vers un meilleur futur et dès la première opportunité, vous êtes sûr qu’il partira en une seconde ( même chez votre concurrent). Le mec pas fiable et pas honnête,  qui retourne sa veste pour le moindre billet vert, c’est pas du tout approprié pour votre société.

5. Votre associé vous jalouse secrètement 

C’est assez facile à deviner ce comportement de jaloux pervers. D’ailleurs, il ne supporte pas non plus la hiérarchie et ne veut pas vous obéir de quelque façon que ce soit. Il vous jalouse et vous le sentez. En plus, c’est pas une jalousie gentille qui se transformerait en admiration. Non, c’est la jalousie de type  » je prendrais ta place un jour ou l’autre, bouffon ». C’est la pire manière d’avancer avec un associé et tôt ou tard, bizarrement vous voyez beaucoup d’entreprise qui éclatent à cause de ces sentiments visqueux.

Voilà, l’article touche à sa fin, et la prochaine fois, je vous dirai comme vous pouvez reconnaitre l’associé qui vous aidera à faire de votre business une tuerie pure.

Laisser un commentaire

Top